Déterminer les mots-clés pour le référencement: oubliez le volume de recherche – Obtenir Plus De Backlinks

 

Pendant des années, le référencement s’est concentré sur le volume de recherche de mots-clés dans Google. C’est compréhensible, car le volume semble toujours attractif. Pourtant, ce volume de recherche à lui seul n’est pas sacré. En fait, il existe de nombreuses raisons d’abandonner le volume de recherche. Et ne pas compter sur Google. Plongez dans le monde de l’intention de recherche, du taux de retour et des taux de clics. Oh et ROI …

-Cet article a été initialement publié le 8 novembre 2017 sous le titre «  Le volume de recherche unique n’est pas suffisant pour la recherche de mots-clés  » et mis à jour et complété le 22 octobre 2020 avec un nouveau titre-

Mots clés, termes de recherche et données

Si vous me connaissez, vous savez probablement que je vais maintenant vous dire que je ne trouve pas «mot-clé» le nom correct. Malheureusement, il s’agit simplement d’un terme qui s’est ancré dans le monde du référencement, (en partie) grâce au propre Keyword Planner de Google. Beaucoup de gens continuent à utiliser ce terme, donc malheureusement je dois aussi parler de «mots-clés» pour la reconnaissance. Pour ce faire, vous effectuez des recherches avec différents outils afin de déterminer quels mots-clés ou termes de recherche vous utiliserez. Le volume de recherche n’est qu’une petite partie de cela. Jetons un coup d’œil à cela en premier.

Volume de recherche: moyen et jamais exact

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le terme: le volume de recherche est le nombre moyen de recherches par mois pour un mot-clé ou un terme de recherche. C’est une moyenne et un nombre arrondi. C’est donc essentiellement indicatif et peut différer par mois. Si vous connaissez vraiment votre domaine, vous saurez quand il y a un pic ou un creux dans les recherches. Et sinon, Google Trends est bien sûr un excellent outil pour rechercher cela.

Saisonnier ou au moins haute saison

Il est logique qu’en fin d’année on recherche plus «l’achat de feux d’artifice» qu’en été. Et il n’est pas surprenant qu’au printemps et à l’automne, il y ait davantage de recherche de «changements de pneus». Si vous connaissez votre secteur d’activité, vous pouvez estimer les tendances pour différents termes de recherche.

Le volume de recherche n’est pas une constante

Le volume de recherche n’est donc pas une constante. En fait, cela change également au fil des ans. Le fait qu’il y ait eu un énorme pic dans le nombre de recherches pour «corona» à partir de février en est un excellent exemple. Par exemple, il existe des produits, des services ou des sujets qui sont actuellement populaires et qui ne le seront bientôt plus ou moins, et des produits ou services qui deviendront (plus) populaires à l’avenir. Cela ne peut pas toujours être prédit complètement.

Gardez un œil sur les tendances et les fluctuations

En soi, il n’y a rien de mal à garder un œil sur les fluctuations et les tendances. Y a-t-il d’autres recherches cette année pour un terme de recherche qui vous intéresse? Ou plutôt: est intéressant pour votre groupe cible 🙂 Ou l’intérêt diminue-t-il? Faites un aperçu de vos termes de recherche les plus importants et mettez à jour les volumes de recherche chaque année. De cette façon, vous pouvez ajuster votre stratégie de référencement à temps.

Pas une moyenne à long terme

Le volume de recherche est calculé sur les 12 derniers mois. Ce n’est donc pas une moyenne sur le long terme. Et il y a quelque chose à dire à ce sujet, car les anciennes données sont peu pertinentes. De plus, ces données sont également très sujettes aux tendances, comme vous l’avez vu ci-dessus. Vous n’avez donc pas beaucoup de volume de recherche basé sur des données sur plusieurs années. En revanche, il peut être intéressant de détecter des tendances. Parce que: y a-t-il maintenant (comme littéralement ne pas, récemment) recherché plus ou peut-être moins le terme de recherche que vous avez en tête?

Que pouvez-vous vraiment faire avec ce volume de recherche?

Le volume de recherche est une indication de la fréquence à laquelle les gens recherchent quelque chose. C’est bien, mais ça ne dit rien en soi. En fait, les différents outils renvoient également différents volumes de recherche. Il existe également d’autres détails importants pour une bonne stratégie pour vos termes de recherche. Je couvre ces détails ici et ils sont:

  • Intention de recherche
  • Cliquez sur
  • Taux de retour

De quel type de données s’agit-il et pourquoi sont-ils pertinents à inclure dans votre recherche de termes de recherche et votre stratégie de référencement?

Au moins aussi important que le volume de recherche: l’intention de recherche

Les termes de recherche avec un volume de recherche élevé ne sont pas nécessairement les termes de recherche les plus intéressants. Un volume de recherche élevé semble intéressant, mais que recherche vraiment l’utilisateur de Google? C’est en fait beaucoup plus important. Quiconque a déjà suivi une présentation ou une formation SEO de ma part sait que j’utilise souvent les mots «Ajax» et «golf» comme exemple. Les deux mots ont des associations différentes:

L’Ajax n’est pas seulement un club de sport

Bien sûr, de nombreux Néerlandais connaissent principalement l’Ajax comme un club de sport. Mais c’est aussi un agent de nettoyage, une marque d’extincteurs, un moyen de développer des applications web interactives et bien sûr la figure mythologique qui porte le nom du club de sport. Et ainsi, vous pouvez associer le golf au sport, un modèle de voiture populaire, l’eau et l’électronique. Avec des mots individuels, la question se pose rapidement de savoir ce que l’utilisateur de Google veut vraiment savoir. C’est aussi la raison pour laquelle je dis terme de recherche au lieu de mot-clé.

Trouvez des termes de recherche avec la bonne intention de recherche

Il semble agréable de monter dans Google avec un mot-clé avec un volume de recherche élevé. Mais que faire si l’intention de recherche ne correspond pas à ce que vous avez à offrir? Par exemple, lorsque vous pariez sur un «bon CV» parce que vous êtes installateur, alors que la plupart des utilisateurs préparent un curriculum vitae lorsqu’ils saisissent ce terme de recherche? Ensuite, vous ratez la cible et passez du temps inutile – et peut-être même de l’argent – dans un terme de recherche qui vous rapporte moins que prévu. C’est pourquoi les «mots-clés» d’un mot ne sont généralement pas intéressants sur lesquels se concentrer.

Exemple: des textes SEO au rédacteur SEO

Un exemple tiré de sa propre pratique. Pendant des années, j’ai voulu me défoncer sur le terme de recherche «textes de référencement». Raison 1: un collègue a fièrement affirmé qu’il était dans le top 10 des «  textes SEO  » depuis des années, alors je le voulais aussi. Raison 2: il y avait un volume de recherche intéressant dans ce terme de recherche. Jusqu’à ce que je tonne le top 10 et que j’aille voir à quoi ressemblait le top 10 sur Google. Cela s’est avéré être uniquement des articles sur «ce que sont les textes SEO» et «comment rédigez-vous des textes SEO». J’ai donc continué ma recherche et conclu que «rédacteur SEO» était mieux. Parce qu’il est presque impossible que quelqu’un cherche vraiment une personne qui est « rédacteur SEO » lorsque ce terme de recherche est utilisé.

Et le point suivant entre également en jeu: le taux de clic.

Taux de clics: les gens sont-ils vraiment impliqués dans les résultats de recherche?

Nice, un volume de recherche de 15 000. Mais que se passe-t-il si moins de 10 000 personnes cliquent sur l’un des résultats de recherche? Cela signifie que pour environ un tiers des chercheurs, le résultat de la recherche n’est pas suffisant. Le volume total est encore élevé, mais apparemment il y a quelque chose qui ne va pas avec le résultat de la recherche, de sorte que de nombreuses personnes abandonnent. Où est-ce donc?

La réponse figure-t-elle déjà dans les résultats de la recherche?

De nos jours, les termes et questions de recherche généraux, en particulier informatifs, ont régulièrement une réponse dans les résultats de la recherche: le extrait en vedette. Si l’utilisateur de Google a trouvé la réponse à sa question, il n’y a aucune raison de cliquer. Par exemple avec ‘l’optimisation des moteurs de recherche’ c’est le cas:

L’utilisateur Google ne trouve pas ce qu’il cherche

Si le résultat de la recherche n’est pas la réponse (correcte) à sa question, l’utilisateur Google effectuera une nouvelle recherche. C’est le cas des termes de recherche tels que «  graphiste  », où les résultats de recherche contiennent principalement des informations sur la profession et les postes vacants:

Vous verrez toujours le pack local avec les listes locales, mais les résultats de la recherche organique ne montreront pas les entreprises ou les concepteurs. Si vous cherchez un graphiste, vous allez sans aucun doute ajouter maintenant le nom de votre ville, par exemple «graphiste apeldoorn».

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces annonces locales, lisez l’article « Améliorez vous-même votre visibilité locale dans Google ».

Il y a plus d’exemples

Il existe d’autres exemples, comme certaines professions où la formation est principalement présentée, ou d’autres résultats de recherche qui peuvent ne pas correspondre à vos attentes. Cela se traduit par un taux de clics plus faible et vos efforts de référencement sont considérables pour un résultat de recherche qui donne relativement peu.

Uit Ahrefs: taux de retour

Un autre angle intéressant est le ‘Taux de retour’. Ce nombre dans Ahrefs indique la fréquence à laquelle les internautes recherchent à nouveau un certain terme de recherche dans un délai d’un mois. En passant, ce n’est pas un nombre linéaire, donc si le taux de retour est de 2, cela ne signifie pas que les gens recherchent en moyenne 2 fois par mois. Cela peut même être plus de 2 fois. S’il est égal à 1 ou proche de 1, vous pouvez dire qu’il n’y a que peu ou pas de recherche pour ce dernier dans un mois.

Que dit le taux de retour?

Le taux de retour en soi ne dit pas grand-chose. Tout d’abord, il est bon de le voir en perspective, par exemple avec d’autres termes de recherche qui vous concernent. De plus, cela dépend de votre domaine et de votre modèle commercial, sa pertinence. Si vous n’avez qu’un seul client à gagner, un faible taux de retour n’est pas un problème. Considérez également pourquoi le taux de retour est faible (ou élevé), il y a peut-être une raison à cela qui en dit long sur l’intérêt du terme de recherche.

Une partie oubliée: le top 10 actuel

Au taux de clics, vous avez déjà vu que vous devriez également regarder le top 10 actuel. Parce que: pourquoi y a-t-il si peu de clics? Et même si le taux de clics est bon, vous situez-vous entre les deux? Parce que si vous vendez des voitures, correspondez-vous au résultat de la recherche pour le terme de recherche «golf»?

Vérifiez donc toujours le top 10 pour le terme de recherche que vous souhaitez viser. Déterminez si vous vous situez entre les deux. Et déterminez si ce top 10 est une cible réaliste en termes de concurrence ou si vous devrez peut-être choisir un autre terme de recherche plus pertinent. Repensez à l’intention de recherche et au taux de clics.

ROI: que vous apporte un client?

Avec le taux de clics, il a également été discuté du fait que votre modèle de revenus joue un rôle. Si vous rapportez des dizaines de milliers d’euros de bénéfices avec 1 client, un faible volume de recherche ne pose aucun problème. C’est donc une question de ROI (Return On Investment): si vous investissez quelques milliers d’euros en SEO pour quelques termes de recherche avec un faible volume de recherche, mais s’ils rapportent 1 ou plusieurs clients par an avec une excellente position dans Google, vous avez l’investissement récupéré rapidement. Si vous avez une boutique en ligne, il y a de fortes chances que votre profit par produit soit faible et que vous soyez intéressé par un volume de recherche considérable.

Du volume de recherche à l’intention de recherche, en passant par le taux de clics, le taux de retour et le retour sur investissement

Nous avons clairement tous les autres éléments importants pour votre stratégie de termes de recherche:

  1. Intention de recherche: répondez-vous aux attentes de l’utilisateur Google?
  2. Taux de clics: le top 10 génère-t-il suffisamment de clics pour que vous ayez vraiment un nombre de visiteurs potentiels?
  3. Taux de retour: les internautes recherchent-ils à nouveau le terme de recherche dans un délai d’un mois et sa raison est-elle claire?
  4. ROI: et si 1 nouveau client par mois est en fait un peu trop une bonne chose?

Appliquez-le à n’importe quel terme de recherche que vous avez à l’esprit et voyez si le volume de recherche est vraiment important.

Avez-vous obtenu de nouvelles informations sur ce blog? Avez-vous des questions, des notes critiques ou souhaitez-vous ajouter quelque chose, laissez votre commentaire ci-dessous. Je suis curieux!

Laisser un commentaire